L’avenir du business en ligne en Afrique
 
 
L’importance de l'internet pour faire des affaires en Afrique notamment dans le commerce électronique et le business en ligne, devenu petit a petit une nécessité impérieuse.
Suites à des statistiques publier par les organismes internationaux, l'Afrique est faite un grand pas a l'avance dans ce domaine, mais les principaux obstacles sont liée aux gouvernements.
Quelle sont les atouts, et les faiblesses de le commerce électronique et le business en ligne dans l'Afrique?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Structures et systèmes gouvernementales africaines, une faiblesse non déclarée.  
le business en ligne peut favorise la croissance en Afrique, mais les  politiques des Etats contre.. !!!
Tout le monde d'accord que la faiblesse des règles gouvernementales africaines, reste un obstacle sérieux contribuant au retard du continent en matière d'e-commerce et le business en ligne.
Voila trois principaux obstacles qui freinent le vrai démarrage business en ligne :

1- Les règles gouvernementales:
La plupart des États africains n’offrent pas une protection constitutionnelle et législative suffisante aux investisseurs et aux consommateurs dans le secteur de l'e-commerce.
Dans le même sens et dans l’éventualité de conflit d'intérêts entre les investisseurs et les consommateurs dans le secteur de l'e-commerce, il n’existe pas des règles et des mécanismes de protection et de prévention adéquats pour les deux parties.
2- Système bancaire et moyens de règlement: 
Le système bancaire est encore en retard, et n'a pas pu continue a développer et innover les outils d'accompagnement de progrès technologique. La plupart des banques Africaine ils ont un vielle système, ce qui rendre l'investisseur comme l'acheteur devant un obstacle solide
3- Logistique:
le prix élevé d'envoie des marchandises

Le e-commerce et le business en ligne, constituent une deuxième chance pour les talents africains:
Les talents africains qui n’ont pas la chance d'immigrer aux pays développés pourront rattraper une chance additionnelle pour recréer ses parcours. Cela a condition qu'ils battraient les obstacles firent par ses Etats. Surtout que le domaine connaîtra des difficultés au futur pour les investisseurs qui ont pas une vrai capacité de créativité selon des sondages chinois.
Malgré que les jeune africains ils ont un choix dernier entre ses main, mais il faut d’abord gagner deux défis, l’un contre ses Systems local et l’autre la concurrence mondial  

Conseilles aux Etats:  
- Les États africains doivent donc faire davantage d’efforts pour inciter les acteurs privés à venir investir dans le secteur de l'e-commerce.
- La plupart des États africains doivent également avoir une législation adéquate pour le secteur de l'e-commerce.
- Les États africains doivent aussi accorder plus d'attention à la formation des experts en cybercriminalité.

Conseils aux jeunes africains :
La différence entre un jardin et une désert, c'est pas l'eau, c'est l'homme.

 
 
 
 
gallery/images (1) (1)
www.000webhost.com